Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Îlot Hunt

Dès le Régime français, l’îlot Hunt et les maisons avoisinantes sont dotés de puits, de citernes, de latrines et de fosses à déchets. Certaines de ces installations prennent place dans les coins intérieurs des quais et de la batterie Dauphine.

Au 19e siècle, l’augmentation du nombre de résidants, de travailleurs et de visiteurs rend de plus en plus problématiques l’approvisionnement en eau et l’évacuation des déchets et des eaux usées. Les fouilles archéologiques révèlent que les propriétaires des maisons construites le long de la rue Saint-Antoine ont tenté de remédier à ce problème par la mise en place de trois systèmes sanitaires privés.

Parallèlement, deux pompes sont installées près de l’escalier qui prolonge la rue Saint-Antoine afin que les gens puissent se procurer de l’eau sans avoir à descendre jusqu’au fleuve. La qualité de cette eau devait cependant beaucoup laisser à désirer.

Maison De La Chesnaye : Des installations sanitaires diversifiées

Latrines et citernes intégrées aux quais De La Chesnaye et De Comporté.

Photographie Ville de Québec.

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.