Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Église et cimetière de Saint-Charles-Borromée

1695-1836 : une église en pierre pour Charlesbourg

En 1686, une concession de six arpents est octroyée par les Jésuites à la fabrique de Charlesbourg pour y bâtir une église et un presbytère et pour y aménager un cimetière. On ignore l’emplacement exact de ce cimetière.

La construction de l’église débute en 1695. Les premiers curés seront inhumés dans le sanctuaire de l’église, tandis que plusieurs paroissiens adultes seront inhumés dans le transept et la nef.

Une chapelle à l’usage de la Congrégation de la Vierge est greffée à l’abside. La date de sa construction est inconnue, mais elle existait en 1735 puisque le premier congréganiste y est enseveli cette année-là.

En 1786, une sacristie extérieure et une nouvelle chapelle sont élevées. Cette dernière accueillera les sépultures d’au moins deux préfets de la Congrégation.

L’église, devenue exiguë avec l’augmentation de la population, est démolie en 1836.

Plan anonyme du Trait-Carré vers 1730.

Emplacement du presbytère et de l’église de Charlesbourg et du terrain de la fabrique avec localisation des terres au nom des propriétaires, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, E21, S64, SS5, SSS117, P31.

Sur cette aquarelle de 1830, l’ancienne église de Charlesbourg et l’église actuelle coexistent.

Aquarelle de James Pattison Cockburn, Village of Charlesbourg, Musée royal de l’Ontario, 2006.7694.1.

1836-1919 : place au cimetière

Le terrain entourant l’église a pu servir de lieu d’inhumation bien avant 1835.

Par ailleurs, on peut affirmer qu’à partir de cette date, un cimetière occupe tout l’espace de l’actuel parc du Sacré-Cœur et s’étend même au-delà.

Vers 1840, la fabrique fait construire un mur d’enceinte et un charnier.

Le cimetière est fermé en 1894. Le mur d’enceinte est démoli en 1918 et la chapelle des morts est déplacée.

L’église actuelle vers 1890. À l’avant-plan, le mur d’enceinte du cimetière et le charnier.

Société d’histoire de Charlesbourg.

1919 à aujourd’hui : le parc du Sacré-Cœur

L’emplacement est transformé en parc en 1919. Le monument au Sacré-Cœur, œuvre des sculpteurs Alfred Laliberté et Georges E. Tremblay, a été élevé en remerciement de la protection du Sacré-Cœur durant la Première Guerre mondiale.

Le parc du Sacré-Cœur vers 1929.

Carte postale de Masselotte & Frère, Société d’histoire de Charlesbourg.

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.