Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Séminaire de Québec

Le siège de Québec, en 1759, a détruit presque entièrement le Séminaire. Les témoins sont concentrés dans la cour intérieure, alors que les jardins semblent avoir été peu touchés.

L’événement a laissé son empreinte notamment par la disparition du pavillon nord-ouest et du bâtiment secondaire nord. Les débris de démolition, les traces d’incendie, les cratères de bombes, les pièces d’artillerie et les munitions sont nombreux. Des fragments d’un mortier, sorte de canon, évoquent la proximité de la batterie du Clergé.

Lors de la remise en état des lieux après la Conquête, les déblais ont été jetés dans les cratères et dans les caves des édifices non reconstruits avant que le terrain soit aplani.

Cratère de bombe près du perron de l’aile de la Procure.

Photographie Ville de Québec.

Fragment de bombe contre le bâtiment secondaire nord.

Photographie Ville de Québec.

Poignée d’épée (quillons) en cuivre avec motif de personnage sur les deux faces, niveau de destruction de la guerre de la Conquête, 1759.

Séminaire de Québec, collections archéologiques de la Ville de Québec, photographie Brigitte Ostiguy.

Boulets en fonte de 25 livres (11,36 kg), niveau de destruction de la guerre de la Conquête, 1759. Les flèches symbolisent l’armée britannique.

Séminaire de Québec, collections archéologiques de la Ville de Québec, photographie Ville de Québec.

Bombe en fonte fragmentaire avec ouverture pour la fusée de mise à feu, niveau de destruction de la guerre de la Conquête, 1759.

Séminaire de Québec, collections archéologiques de la Ville de Québec, photographie Ville de Québec.

Bombe en fonte fragmentaire, niveau de destruction de la guerre de la Conquête, 1759.

Séminaire de Québec, collections archéologiques de la Ville de Québec, photographie Ville de Québec.

Bombe en fonte entière de 225 livres (102,27 kg), niveau de destruction de la guerre de la Conquête, 1759.

Séminaire de Québec, collections archéologiques de la Ville de Québec, photographie Ville de Québec.

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.