Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Port de la basse-ville

Des recherches archéologiques, historiques et architecturales ont permis de reconstituer la batterie Royale, dans le cadre de la restauration du secteur de Place-Royale par le gouvernement du Québec. À l’occasion des fouilles, les fondations d’une plateforme à canons antérieure, élevée en 1683, ont aussi été découvertes.

Deux autres batteries seront établies sur des quais privés. La batterie Dauphine est construite entre 1707 et 1709 sur les quais De La Chesnaye et De Comporté. En 1745, elle est prolongée vers le nord en utilisant le quai Pagé dit Carcy. La batterie de la pointe à Carcy prend forme à l’été 1757 sur les quais des marchands Estèbe, Imbert et Levasseur. Les fouilles à l’îlot Hunt et au Musée de la civilisation ont permis de dégager les vestiges de ces quais transformés en ouvrages défensifs.

Les batteries Royale, Dauphine et de la pointe à Carcy serviront à défendre la ville lors du bombardement de 1759. Elles feront place à des quais commerciaux au début du Régime anglais.

Îlot Hunt : Batterie Dauphine

La batterie Royale.

Détail du Plan des batteries de Québec, 1742, Archives nationales d'outre-mer (ANOM, France), FR CAOM 3DFC420B.

La batterie Royale reconstituée à partir de ses vestiges archéologiques.

Photographie Luc-Antoine Couturier.

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.