Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Place D’Youville

En 1745, après la prise de Louisbourg par l’armée britannique, l’administration coloniale française décide de construire une nouvelle enceinte de maçonnerie du côté ouest de la ville. Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry (Toulon, 1682 – Québec, 1756), ingénieur du roi, la situe plus à l’ouest que la précédente, laissant un espace pour le développement du noyau urbain. Les plans incluent des fortifications avancées destinées à protéger l’enceinte.

Les fortifications avancées comprennent plusieurs éléments : fossé, contrescarpe, chemin couvert, parapet du chemin couvert et glacis. Dans le secteur de la place D’Youville, au moment de la Conquête, le fossé, la contrescarpe et le parapet du chemin couvert ont été réalisés, mais le chemin couvert et le glacis manquent toujours.

À la fin du 18e siècle, les autorités militaires britanniques désirent dégager les ouvrages avancés des empiètements et compléter les fortifications. C’est à ce moment que naît le projet de compléter le glacis au sud de la rue Saint-Jean.

Le glacis est construit vers 1815. Il s’appuie directement sur la contrescarpe et non sur le parapet du chemin couvert comme au nord de la rue. Le mur de soutènement longeant la rue Saint-Jean devait mesurer dix pieds (3 m) à sa jonction avec la contrescarpe, ce qui donne une idée de la hauteur de celle-ci dans le secteur.

Défendre Québec et la colonie

Boulet ramé associé à la guerre de la Conquête.

Place D’Youville, collections archéologiques de la Ville de Québec, photographie Marc-André Grenier.

La porte Saint-Jean et les fortifications vers 1800. 

Maquette Duberger/By, Parcs Canada, photographie Ville de Québec.

Les fortifications avancées devant la porte Saint-Jean.

John Phillip Bainbrigge, Croquis représentant la rivière Saint-Charles vue d’au-dessus de la porte Saint-Jean, 16 novembre 1836, Bibliothèque et Archives Canada, C-011871.

Parement est de la contrescarpe à la place D’Youville. 

Photographie Brigitte Ostiguy.

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.