Patrimoine

L’archéologie à Québec

Hôpital général de Québec

3 000 ans AA : en bordure de la basse Saint-Charles

La découverte d’objets amérindiens permet de supposer que la fréquentation du site remonte à plus de 3 000 ans.

Moulin à vent de l’Hôpital-Général-de-Québec

1620-1692 : le premier monastère des Récollets

Les Récollets s’établissent en bordure de la rivière Saint-Charles en 1620. Forcés de quitter la colonie en 1629, lors de la prise de Québec par les frères Kirke, ils y reviennent en 1670. Ils trouvent leurs bâtiments en ruine et font construire un monastère et une église en pierre.

1692 à 1999 : un hôpital général

Un hôpital général est créé à Québec en 1689. Il est tenu par les religieuses de la Congrégation et occupe l’emplacement de l’actuelle cathédrale Holy Trinity.

En 1692, monseigneur Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier (Grenoble, 1653 – Québec, 1727) acquiert le domaine des Récollets pour y installer l’hôpital général. La direction est confiée, dès l’année suivante, aux Augustines de la Miséricorde de Jésus, déjà responsables de l’Hôtel-Dieu de Québec. La communauté devient autonome à la fin du siècle. La paroisse de Notre-Dame-des-Anges est créée en 1721.

Les besoins sont grands et l’établissement prend rapidement de l’ampleur. Plusieurs édifices sont construits par l’architecte et maître maçon Jean Maillou (Québec, 1668 – Québec, 1753) au cours du 18e siècle. L’ensemble est agrandi par la suite à de nombreuses reprises. Jusqu’aux premières décennies du 19e siècle, l’endroit demeure relativement isolé et conserve son caractère champêtre. L’Hôpital général est classé immeuble patrimonial par le gouvernement du Québec en 1977.

Monastère des Récollets

Moulin à vent de l’Hôpital-Général-de-Québec

L’Hôpital général au milieu du 19e siècle.

Gravure de F. Lavignon, vers 1855, Archives de la Ville de Québec, N000055.

1999 à aujourd’hui : le maintien de la vocation hospitalière

En 1999, l’hôpital est transformé en centre hospitalier de soins de longue durée. En 2001, l’ancien cimetière est réaménagé. Il devient un lieu de commémoration de la guerre de Sept Ans (1756-1763) et de l’œuvre tricentenaire des Augustines de l’Hôpital général.

© Ville de Québec, 2020. Tous droits réservés.