Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Briqueterie Landron-Larchevêque et ateliers de potiers de la rue De Saint-Vallier

La présence de briqueteries et d’ateliers de potiers sur les deux rives de la rivière Saint-Charles est redevable à l’abondance d’argile. Cette argile déposée par la mer de Champlain donnait une terre cuite de couleur rouge. Elle convenait à la fabrication de briques, de poteries communes, de tuiles et de tuyaux de canalisation. L’eau et le combustible nécessaires à la production étaient également abondants. La rivière et le fleuve Saint-Laurent permettaient d’acheminer facilement les marchandises à leurs destinataires.

Par ailleurs, la rue De Saint-Vallier, autrefois chemin de la petite rivière Saint-Charles ou route de Lorette, est l’une des premières voies d’accès à la ville et la plus ancienne rue du quartier Saint-Roch. Dès 1620, elle mène de la côte du Palais au couvent des Récollets, aujourd’hui l’Hôpital général. La proximité de la Saint-Charles, la présence de ruisseaux descendant de la falaise et de sources, l’éloignement du noyau de peuplement qui réduisait les risques de propagation d’incendie ont fait de cette rue un lieu très apprécié des potiers depuis les débuts de la colonie.

Tannerie de la rue De Saint-Vallier

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.